lundi 25 janvier 2010

La saison de la Truffe

Stéphane Ruffier ne doute jamais. Je vous assure, et j'invite les sceptiques à le regarder jouer. Le goal de l'AS Monaco, dont les média ont surtout retenu l'excellente prestation face au PSG au Parc des Princes n'a pas attendu 2010 pour sauver la baraque. MondaySport annonce la couleur et rédige son coup de cœur au jeune gardien qui monte.

L'AS Monaco est 6ème du championnat en ce début d'année et on ne peut que féliciter Guy Lacombe qui a, une fois n'est pas coutume, changé un chantier en équipe de football cohérente. L'avenir nous dira si il fera date à Monaco, chose qu'il n'a réussi sur aucun banc de France, mais pour le moment, l'équipe a plus fière allure que celle qui a terminé onzième de l'exercice précédent. L'animation offensive est assurée par Park et Néné (meilleur buteur de ligue 1 avec 12 unités) alors qu'une défense efficace s'est construite autour de Puygrenier, Nkoulou, Mongongu et du dernier rempart, Stéphane Ruffier.

La "Truffe", aujourd'hui âgé de 23 ans, est titulaire depuis 2 ans et demi ; comme la plupart des gardiens, il a bénéficié d'un concours de circonstances pour bousculer la hiérarchie, en l'occurrence, une blessure de Flavio Roma. Depuis, il a progressé à vue d'œil au sein d'une équipe en reconstruction et aux structures de formation exemplaires, comme en témoigne les nombreuses stars mondiales issues de La Turbie.

André Amitrano, entraîneur des gardiens de l'ASM confirme le dévouement du portier basque, "c'est un boulimique de travail, la plupart du temps on doit le rationner." Le club lui doit de nombreux points sur les vingt-et-une premières journées de championnat. Si on croise les différentes statistiques et classements des portiers hexagonaux, il est en haut de la liste, aux côtés des Lloris et Mandanda, a tel point qu'à quelques mois de la fameuse liste de Domenech, chaque connaisseur fait le lien et le nom du jeune gardien basque revient souvent.

Stéphane Ruffier ne doute jamais, car il n'a toujours été exigeant qu'avec lui même, il ne s'est jamais plaint de sa condition de remplaçant et n'a jamais résigné à l'heure de chercher le ballon au fond des filets. Non, il a préféré attendre et travailler, si bien qu'aujourd'hui, si vous lui parlez d'équipe nationale, il changera sûrement de sujet en vous déclarant son honneur d'avoir fait partie du groupe Espoirs. En 2010 il n'a encaissé qu'un seul but sur 5 matchs et permet pour l'instant à son équipe d'être la 5e défense de France. A noter que le seul but encaissé cette année est l'œuvre de Rihanna en coupe de France face à Lyon.
Le talentueux portier sait que son heure viendra et reste concentré sur sa ligne de but, car si il commence à faire parler de lui, il est loin d'avoir terminé.

2 commentaires:

  1. et en plus il est du pays garcon...aupa la trufff

    RépondreSupprimer
  2. anonyme c nazé poulet
    biz

    RépondreSupprimer